CONFIANCE EN SOI ET VICTOIRE !

Judokas passionnés, vous voulez gagner. Que ça soit sur les tapis de compétitions ou au club en randori, faire tomber est votre objectif, l’aboutissement de votre travail sous ses nombreuses facettes : la condition physique, la vitesse, la qualité technique, l’assurance, etc.

Gagner, c’est faire tomber. Pourtant, nous vivons tous des expériences complexes de victoires qui impliquent des chemins, parfois longs et tortueux, et dans tous les cas uniques. Trouver son chemin, avancer, vivre ce caractère unique d’expériences, ce sont les enjeux :

==> savoir travailler sur soi, « intérieurement »,

c’est se regarder dans la glace et comprendre comment on peut aborder la préparation autant que les combats de judo pour améliorer son efficacité

==> développer sa confiance en soi,

c’est augmenter sa capacité à passer à l’action, essayer, tenter ; et c’est donc largement augmenter les probabilités de réussite… car 100% des gagnants au loto ont tenté leur chance 🙂

==> plusieurs outils existent pour développer la confiance en soi :

l’un des plus puissants est l’expérience, le savoir-faire, l’habitude. Aucun secret : c’est le travail de préparation qui permet de construire cette solidité intérieure.

==> dans tous les cas, tout est question de regard :

vous n’atteindrez jamais ce que vous ne voyez pas ! Mettez les bonnes images dans votre tête et non seulement, vous les verrez apparaître en réalité, mais en plus, vous les vivrez.

J’ai travaillé sur ce chemin de victoire longtemps et j’y travaille encore. Avoir ces citations dans ma poche pour les ressortir régulièrement, c’est comme un guide qui me donnerait des balises pour que je suive le chemin, sans me décourager.

Bien sûr, à vous de voir ce qui vous parle, surtout par rapport à votre propre histoire ! Notez la citation qui vous fait un déclic et gardez-là par exemple dans votre portefeuille : vous n’allez pas la voir chaque jour mais tomberez dessus à un moment forcément opportun !

La plus grande victoire, c’est la victoire sur soi.

Voilà ce qui m’a aidée un jour à gagner un combat si dur et acharné… Alors que j’étais à genoux, épuisée, à devoir me relever, je me suis dit à l’intérieur de moi « c’est un combat contre toi, tu dois te vaincre toi-même » et c’est ce qui m’a fait me relever et repartir à l’affrontement avec l’énergie et la détermination qu’il fallait. Depuis, j’essaye chaque fois de vaincre mes craintes, mes stress, mes feignantises, mes appréhensions, mes découragements… car finalement, le seul et unique frein pour l’excellence, c’est soi-même ne pensez-vous pas ? Heureusement qu’on est plein de ressources !

Les petits secrets à appliquer :

1 >> Observe où vont tes pensées dans la difficulté : est-ce que tu pestes contre ton entraineur, est-ce que tu maudis ces séries de 20, es-tu découragé par rapport à l’adversaire ? Observe-toi pour mieux te connaître et repérer ce que tu dois vaincre en toi.

2 >> À la seconde où tu sens que tu veux arrêter, oblige-toi à continuer ne serait-ce qu’une seule seconde de plus : tu permets à ton esprit de ressentir qu’il est capable de vaincre le doute, le découragement ou la fatigue… il t’en sera très reconnaissant 🙂

La confiance en soi est le premier secret du succès.

Déjà au 19ème siècle il avait compris ça !

Beaucoup disent que le judo développe la confiance en soi et c’est d’ailleurs souvent une raison invoquée par les parents qui inscrivent leurs enfants. Mais est-ce vrai ???

Pour ma part, j’ai commencé le judo à 8 ans et j’ai toujours manqué de confiance en moi. C’est à travers la compétition que j’ai découvert ce terrible manque et que j’ai pu commencer à le travailler et à vraiment m’améliorer. Il m’a fallu (et me faut encore !) une bonne dose de courage et je trouve que le judo, oui, ça développe énormément le courage.

La confiance en soi, c’est à l’intérieur, c’est un voyage personnel ; et c’est l’extérieur qui doit susciter, provoquer, bousculer, interroger pour nous amener à ce cheminement… Le judo est un « extérieur » particulièrement efficace, tout simplement parce que sur un tapis, tôt ou tard, on est face à soi-même, on ne peut pas tricher. Alors oui : faire du judo ouvre les portes incroyables, mais quand on fait vraiment du judo : qu’on s’ouvre et qu’on s’expose sans se cacher !

Les petits secrets à appliquer :

3 >> prends d’abord conscience de tous les moments, même infimes, durant lesquels, sans t’en apercevoir, tu as confiance en toi. Tu dois en noter au moins 3 après chaque entrainement ou compétition.

4 >> distingue la confiance en toi et le courage : note tous les moments où tu as manqué de confiance en toi mais où tu as eu assez de courage pour tout de même passer à l’action. Repère ton niveau de courage, il est souvent très encourageant !

5 >> choisis un exemple récent où il t’a semblé que tu manquais de confiance : trouve ce qui te bloquait, ce qui te faisait peur. C’est uniquement pour toi-même, donc sois sincère ! Plus tu oses reconnaître tes peurs, plus tu pourras avancer.

L’une des clés de la confiance en soi est la préparation.

La préparation mentale commence (enfin !) à prendre une véritable place dans le parcours d’un sportif. « Tout est dans la tête » comme l’ont toujours dit tous les champions… sans pour autant expliquer concrètement ce que ça voulait dire ! Quand tu es prêt à rentrer sur le tapis, si tu n’as pas confiance en toi, si tu sens que ton adversaire va sûrement être plus fort, si tu doutes ne serait-ce qu’une seconde de tes capacités à dominer, alors c’est déjà fini avant même d’avoir salué. Il y a plusieurs façon d’aller chercher dans le fond de ses tripes cette confiance en soi, parfois bien cachée. L’une d’elle, incontournable, est de s’assurer une préparation dont on peut se sentir fier : donner son maximum quoiqu’il arrive afin d’être convaincu, le jour J, qu’on a fait le job et qu’on est prêt. Restent tout de même les autres clés du trousseau pour que cette confiance en soi existe et s’exprime… 🙂

Les petits secrets du jour :

6 >> note sur une feuille tout ce que tu aimerais améliorer dans ton judo. Essaye d’être assez précis et ne te limite pas. Puis, choisis 3 choses : celles qui te paraissent prioritaires ou qui te font le plus envie. Tes préparations à venir devront toujours se concentrer sur ces 3 éléments afin que tu puisses, le jour J, te sentir prêt et fier sur ces aspects !

7 >> pour tous les temps de travail, tu dois savoir ce que tu dois faire, un peu comme un mini-programme. Que ce soit à l’échauffement, aux uchikomis, durant les randoris au kumikata ou bien durant les déplacements et tes attaques du moment… Pense à ton judo comme une chaine d’actions à effectuer, répéter encore et encore, jusqu’à ce qu’elles soient intégrées dans tes réflexes.

Que vous pensiez être capable ou ne pas être capable, dans les deux cas vous avez raison

Eh oui… la puissance incroyable de nos pensées… J’ai longtemps été sceptique lorsqu’on m’expliquait que mes pensées avaient un impact direct sur ce qui allait se jouer, et pourtant, je n’ai pu que constater combien c’était tout à fait vrai.

Les pensées, celles qui sont sincères, qui viennent des tripes, changent tout ce qui nous arrive. Et si sincèrement, du fond des tripes, on se sent capable alors oui, c’est vrai qu’on y arrive. Tout comme l’inverse malheureusement.

Tout le travail est donc d’aller regarder ce qu’on a dans nos tripes, tout au fond, et de transformer nos croyances internes si elles sont négatives.

Les petits secrets du jour :

8 >> essaye de remarquer au fil d’un entrainement les pensées qui t’animent, la façon dont tu abordes chaque moment du cours, depuis l’échauffement aux randoris…

9 >> Choisis une personne que tu admires et décris ses qualités en 5 mots. Régulièrement, va à l’entrainement en imaginant que tu es cette personne avec ses qualités. Comment vois-tu le cours ? Quelles sont les différences avec ta façon à toi de voir le cours ?

===> En conclusion :

Le judo est un grand voyage intérieur… et le mot « victoire » ne veut vraiment pas dire grand-chose tout seul. Chacun a cet incroyable pouvoir de tracer son chemin et ses victoires : il ne tient qu’à toi de t’emparer de ce pouvoir et de le démultiplier chaque jour de ton parcours de judoka.

===> Laisse en commentaire…

…la citation que tu penses utiliser dorénavant sur ton chemin… Bien sûr, n’hésite pas à laisser aussi d’autres citations sur ce même thème de « confiance en soi… et victoires intérieures » : je ne les connais pas toutes, loin de là, et ça pourra sûrement aider d’autres judokas !